le 35
BaniŤre

Bienvenue au 35
Psychothérapies et Bien-Être

Hypnothérapie

L’hypnose est un état naturel de conscience ou état adapté de conscience (EAC, EMC) permettant d’accéder à des ressources non (ou difficilement) exploitables par le conscient uniquement.

L’hypno thérapeute n’est qu’un aide bienveillant et respectueux facilitant le rencontre profonde de soi à soi. L'hypnose est un « sommeil » qui éveille, un éclairage sur le chemin qui conduit à soi, un merveilleux outil de ré expérimentation qui trouve sa place aussi bien dans des démarches cognitives et comportementales que dans une approche plus analytique ou psycho dynamique.

Qu’il s’agisse de changer des habitudes ou des comportements inadaptés, de travailler à la résolution de traumas, ou simplement d’élargir la connaissance de soi, l’hypnose est un outil efficace et inoffensif. L’hypnose thérapeutique est une merveilleuse méthode d’acquisition de ressources nouvelles et écologiques.

Milton H. ERICKSON a révolutionné l’utilisation clinique de l’hypnose. Les inductions sont ici personnalisées permettant au patient d’entrer de lui-même dans sa transe, de développer l'activation des processus lui rendant l'hypnose accessible. Ceci favorise un locus of control interne en hypnose. Le travail en transe est respectueux de la personne et de son modèle du monde. Tout est permission de soi à soi, de son soi conscient à son soi interne

Dans le cadre d'une approche plus psycho dynamique, ces techniques se  colorent  parfois de manière plus analytique.

L'anxiété généralisée est sensible à la relaxation produite par la transe hypnotique. Le patient effectue un apprentissage hypnotique qu'il pourra utiliser par la suite. La suggestion post-hypnotique renforce l'effet anxiolytique. L'apprentissage d'une technique d'autohypnose est un adjuvant souvent préconisé.

Pour les pathologies phobiques, il est intéressant  d'utiliser les techniques cognitivo-comportementalistes (désensibilisation, immersion). L'hypnose dans ce contexte permet, par l'utilisation de la dissociation, d’éviter le contact avec l'objet phobogène réel. La désensibilisation et la ré expérimentation en sont favorisées.

Dans les névroses traumatiques les techniques oscillent entre la méthode cathartique classique, libération du trauma originel, et les techniques cognitives de dissociation du souvenir et de l'émotion qui accompagnent ce trauma. Le système de perception préférentiel de rappel du trauma est progressivement remplacé par d'autres, moins spécifiques, ce qui modifie la charge traumatique. (VAKO: visuel, auditif, kinesthésique, olfactif)

Pour la dépression sur le modèle des thérapies cognitives, l'hypnose sert à modifier les principaux "patterns" de la personnalité du patient qui entretiennent ou provoquent les états dépressifs. Il s'agit ici de sortir d'un état de suggestions négatives (au sens établi par ARAOZ) et de le remplacer progressivement par divers processus positivistes.

Dans les pathologies addictives (alcool, boulimie, etc.), l'état hypnotique va permettre au patient de développer une imagerie mentale centrée sur son corps, avec la création hypnotique d'une "image corporelle améliorée". Les techniques hypnotiques visent surtout à modifier la réponse comportementale compulsive de recours comme réponse émotionnelle privilégiée ou automatique.

L'hypnose thérapeutique constitue également un outil de choix dans le traitement et la prise en charges de différentes dysfonctions  sexuelles